Que faut-il absolument savoir sur l’hyperacousie ?

par soinscoordonnes
385 vues
Hyperacousie : définition, causes, symptômes et traitements

L’hyperacousie est un trouble auditif très peu connu qui se manifeste par une hypersensibilité aux sons du quotidien. Les personnes qui souffrent de cette maladie perçoivent les sons normaux comme étant extrêmement forts ou douloureux. Les différents symptômes sont très invalidants et peuvent grandement affecter leur qualité de vie. Ils peuvent aussi limiter les activités sociales et professionnelles. Pour une bonne prise en charge de l’hyperacousie, il est important de bien connaître ses différentes caractéristiques. Seulement, bon nombre de personnes manquent d’informations sur ce trouble. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur l’hyperacousie.

Qu’est-ce que l’hyperacousie ?

L’hyperacousie se révèle être le trouble de l’audition le plus fréquent chez l’homme. Il désigne un état dans lequel une personne présente une forte sensibilité aux sons. Les sons ambiants ordinaires comme les conversations, le bruit de la circulation ou les bruits de fond sont exacerbés et perçus par le sujet comme très dérangeant ou douloureux. Cette situation s’explique par la réaction excessive du système auditif qui se traduit par une hypersensibilité des voies nerveuses responsables du traitement des signaux sonores. L’intensité des sons et leur impact dans la vie quotidienne peuvent varier d’un patient à un autre.

Quelles sont les causes de l’hyperacousie ?

Les causes précises de l’hyperacousie ne sont pas encore déterminées. Toutefois, certains facteurs peuvent particulièrement influer sur le risque de développement de la maladie. Au nombre de ces éléments, on distingue :

  • Un traumatisme sonore : en cas d’exposition prolongée à des niveaux sonores élevés comme les concerts bruyants ou l’utilisation courante d’écouteurs avec un volume élevé, les cellules ciliées de l’oreille interne peuvent s’endommager. Cela va entraîner une hypersensibilité auditive ;
  • Un traumatisme crânien : l’hyperacousie peut être causée chez certaines personnes après un accident ou une blessure à la tête ;
  • Des troubles neurologiques : l’hyperacousie est très souvent associée à la migraine, la maladie de Ménière ou le syndrome de l’oreille de Sudden ;
  • Des troubles psychologiques : les états comme le stress ou l’anxiété peuvent accroître la sensibilité aux bruits chez certaines personnes.

Quels sont les symptômes de l’hyperacousie ?

Les symptômes de l’hyperacousie dépendent de la personne touchée. Ils ne sont pas similaires pour tous les patients. Les personnes atteintes peuvent observer une gêne ou de la douleur en présence de sons normaux pour les autres, pouvant même les empêcher de travailler. En cas de bruits forts, le patient peut présenter des réactions de sursaut ou de stress. Cette hypersensibilité pousse souvent les victimes à s’isoler socialement afin de rester loin des déclencheurs sonores. Il arrive que certains patients observent des symptômes tels que les maux de tête, la fatigue, l’anxiété et l’irritabilité.

Quel traitement adopter pour l’hyperacousie ?

Il n’existe pas encore de traitement curatif pour l’hyperacousie. Toutefois, diverses approches peuvent permettre de soulager les symptômes et d’améliorer la qualité de vie des personnes touchées.

Quel traitement adopter pour l’hyperacousie ?

La thérapie sonore

Elle consiste à exposer continuellement les personnes atteintes d’hyperacousie à des sons doux et agréables. Cela permettra de diminuer leur sensibilité aux sons indésirables.

Les thérapies comportementales et cognitives

Elles permettent aux patients de mieux gérer leur anxiété et de développer des mécanismes de coping. Cela leur permettra de supporter les situations sonores difficiles.

Les protecteurs auditifs

Les bouchons d’oreilles et les casques antibruit sont pour protéger les oreilles. Ces protecteurs auditifs permettent de diminuer les effets des sons intenses provenant de l’environnement.

Les médicaments

Certains produits médicamenteux tels que les anxiolytiques, les antiépileptiques et les antidépresseurs peuvent permettre de soulager les symptômes de la maladie. Ils peuvent être prescrits par les professionnels de santé après le diagnostic.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laissez un commentaire