Un catalogue de mesures sans stratégie pour la santé

Alors que le besoin de protection santé de la population continue à croître, « l’avant-projet de loi santé » présenté par la ministre de la santé interroge par son absence de stratégie pour répondre à l’urgence du moment.

 
Soins coordonnés salue l’extension des actions de groupe à la santé. C’est un juste retour des choses que de rétablir cette disposition en faveur des malades alors que la loi Hamon l’avait exclu du champ de la santé.

 
Soins coordonnés défend la généralisation du tiers payant en soins de ville. Les retards incessants apportés à cette mesure d’accès aux soins sont incompréhensibles.

 
La réduction des durées d’hospitalisation est évidemment souhaitable et les économies induites seront bienvenues. Pour autant, à l’instar de ce qu’implique le développement de la chirurgie ambulatoire, les retours à domicile plus précoces nécessitent pour les professionnels de santé du premier recours de pouvoir s’organiser pour répondre aux besoins de santé des malades, garantir la qualité et la sécurité des soins.

 

Soins coordonnés appelle notamment à la mise en place d’appels d’offre par les ARS pour organiser dans les conditions qui s’imposent ces prises en charge précises à destination des équipes pluriprofessionnelles de premier recours.

 

En toute vraisemblance, malgré l’annonce d’un plan d’économie de 50 milliards d’euros et de cette future loi de santé, la réduction des déficits attendra d’autres propositions.

 

Peggy Wihlidal – 06 26 03 00 83 – p.wihlidal@soinscoordonnes.fr
Martial Olivier-Koehret – 06 18 45 90 36 – m.olivierkoehret@soinscoordonnes.fr