Le vrai du faux sur le tiers payant généralisé (3/4)

 

 

« Tiers payant vaut paiement des professionnels » FAUX

 

 

Aujourd’hui, le tiers payant doit être généralisé et doit s’accompagner d’une garantie de paiement des actes considérés.

 

 

En effet, les chiffres prouvent que, lorsque le patient ne peut régler sa consultation, dans 85% des cas, la complémentaire ne s’acquitte pas du paiement de sa part au médecin.

 

 

Le tiers payant généralisé bien organisé solvabilise les activités de soins et contribue à la pérennité des structures de notre système de santé.

 

 

Comme en attestent les difficultés de multiples territoires à trouver des médecins généralistes libéraux en capacité de prendre en charge la population, l’exercice médical est aujourd’hui aride et peu attractif. Y ajouter des difficultés de paiement c’est scier la branche sur laquelle notre système de santé est assis.