#communiqué

 Pluriprofessionnalité : ne nous arrêtons pas à la porte – brisons les murs

Soins Coordonnés construit la voie de la pluriprofessionnalité depuis sa création. Au travers des années, notre association a soutenu et accompagné de nombreuses initiatives de professionnels de santé, toutes professions confondues, désireux d’apporter leur pierre à la rénovation de notre système de santé en souffrance.

Animée par la conviction et l’envie d’agir de ces professionnels, Soins Coordonnés accompagne depuis 2015 les biologistes médicaux de la région Centre Val-de-Loire et leur URPS dans une action en faveur de l’amélioration du dépistage précoce et du suivi de la maladie rénale chronique. Elle a notamment soutenue depuis l’ouverture des possibilités d’expérimentation pour l’innovation en santé (en l’occurrence les articles 51), la démarche de l’URPS Biologistes Centre Val-de-Loire offrant la possibilité aux biologistes médicaux de conduire des entretiens informatifs et interprétatifs auprès des patients à risque d’insuffisance rénale chronique.

La demande d’expérimentation vient d’être déboutée par le ministère. Cette décision tardive est difficile à entendre : non seulement la proposition des biologistes médicaux s’attaque de manière innovante à un véritable problème de santé publique – le dépistage trop tardif de l’insuffisance rénale chronique – mais cette action, aboutissement d’un travail mené depuis plus de trois années par les biologistes médicaux de la région Centre, est construit en bonne intelligence avec les autres professionnels de santé et le service de néphrologie du CHRU de Tours.

La pluriprofessionnalité et le partage de compétences est la seule alternative pour sauver ce qu’il reste de notre système de santé. Le coup d’accélérateur porté aux CPTS dans « Ma Santé 2022 » ainsi que les dispositions permettant aux  les compétences des professionnels de santé dans la loi de santé en cours d’examen ne s’y sont pas trompés.

Dès lors, comment s’arrêter à la porte de sa réalisation ? Comment vouloir favoriser l’innovation et la coordination tout en faisant le choix de bloquer les initiatives des professionnels de santé volontaires ?

Nous ne pouvons nous arrêter à la porte de la mise en œuvre effective de la pluriprofessionnalité. Les exercices de chaque profession ne peuvent demeurés figés tant les besoins de santé de la population ont évolué. Franchissons le seuil de la pluriprofessionnalité et soutenons les initiatives innovantes des professionnels. Il nous faut accepter de fournir de nouvelles réponses là où celles proposées actuellement ne suffisent plus pour préserver la santé de la population.  

Soins Coordonnés

30 avril 2019

contacts presse:

contact@soinscoordonnes.fr