Accès aux soins: réorganiser la filière optique

Soins coordonnés salue la position de la Cour des Comptes de « réorganiser la filière optique » dans son rapport annuel sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale. Elle préconise notamment de recourir aux opticiens et orthoptistes pour pallier le manque d’ophtalmologues et assurer l’accès aux soins visuels indispensables pour la population.

L’accès aux soins des ophtalmologistes aujourd’hui n’est plus assuré sur la plus grande partie du territoire et pour des catégories entières de population.

Cette inégalité de santé n’est pas compréhensible alors même que les compétences des opticiens et des orthoptistes sont sous–utilisées. Ces professionnels de santé sont présents sur tout le territoire et disponibles en proximité pour toute la population : intégrer davantage ces professionnels compétents dans les soins de premier recours et, en particulier, la prise en charge des besoins de santé ophtalmologiques est une évidence.

La crédibilité des annonces sur le RAC zéro dans l’optique, rend nécessaire une position forte des pouvoirs publics afin de garantir l’accès aux soins ophtalmologiques pour tous sur tout le territoire.

Pour Soins coordonnés reconnaitre les compétences des opticiens et des orthoptistes et élargir leurs champs d’intervention est une exigence de santé publique.

Soins Coordonnés

25 octobre 2018