Trois questions à … Théragora, magazine de santé en ligne

Théragora est un magazine en ligne animé par des journalistes spécialisés dans la santé. Créé en septembre 2017, il aborde toutes les questions liées à la santé dans son acception la plus large. Théragora tente d’éclairer et d’informer les Français en abordant différentes thématiques complémentaires.

Nous avons interrogé ses dirigeants : Frantz Lecarpentier et  Stéphane Le Forestier de Vendeuvre.

1/ Pourquoi avez-vous fondé Théragora à la fin 2017 ? Quelles valeurs portez-vous au travers de ce site ?

Théragora est une aventure humaine de journalistes spécialisés en santé et convaincus que seule une information de qualité permet d’éclairer le débat sur une thématique que les Français placent au premier rang de leurs préoccupations mais dont le périmètre est souvent mal défini. Notre postulat est de ne pas limiter la santé aux seuls soins. Être en bonne santé nécessite de vivre dans un environnement sain, de bénéficier de traitements appropriés et d’être accompagné lors d’une maladie chronique ou du vieillissement. La santé n’est pourtant quasiment jamais abordée simultanément sous ces trois angles : prévenir, guérir et soutenir, et plus rarement encore de la naissance à la fin de vie. L’ambition de Théragora est donc d’aborder la santé dans son acception la plus large afin de donner aux professionnels de santé et aux patients des éléments de compréhension d’un système complexe et souvent méconnu de ses usagers.

A la différence d’autres sites d’information qui donnent des conseils sur la santé, nous n’avons aucunement l’ambition de nous substituer à un professionnel de santé. Notre préoccupation est de contribuer au décloisonnement du système de santé afin de replacer le patient au centre des préoccupations de tous les « acteurs de ma santé », qu’ils soient professionnels, politiques, industriels, académiques ou encore institutionnels. C’est également dans cette perspective que nous entendons développer des partenariats avec les associations de patients dont nous nous faisons l’écho dans nos colonnes. Et, s’il ne fallait retenir qu’une seule valeur elle serait humaniste.

2/ Vous abordez la santé “au sens large”, mettez-vous en avant certains sujets plus fréquemment que d’autres ?

Pour reprendre la phrase célèbre de Rochefort, “La France, c’est 67 millions de sujets, sans compter les sujets de mécontentement » et cette infinité de sujets s’applique à la santé.

Théragora se veut le premier panorama global de la santé. Ainsi, nous n’entendons pas privilégier certains sujets mais bien aborder toutes les thématiques qui concernent d’une part, la préservation de son capital santé comme la prévention, la lutte contre les addictions ou encore la santé environnementale ; d’autre part, les maladies et leurs traitements et enfin l’accompagnement des personnes âgées, handicapées et des patients chroniques. Théragora aborde donc toutes les questions liées à l’environnement, au système de soins, aux traitements, aux maladies chroniques et à la sénescence. Afin de permettre à nos lecteurs de mieux comprendre le système de santé nous avons toutefois instauré des rubriques récurrentes à chacun de ces « pans de la santé » comme « Économie de la santé », « Politique de santé », « Tribunes libre » et « Controverses ». Pour faire simple : “no limit”.

3/ Quel est pour vous l’état actuel du système de santé ? Quels en sont les enjeux ?

Pour avoir étudié les systèmes de santé de nombreux pays, nous sommes convaincus que le système de santé français est l’un des meilleurs. Mais il est aujourd’hui dans une situation critique en raison d’un cloisonnement excessif, d’une approche trop curative et de prismes dogmatiques et donc erronés. Le monde de la santé implique une grande diversité d’acteurs qui défendent des intérêts trop souvent catégoriels alors qu’ils devraient travailler ensemble. Il est donc essentiel d’améliorer voire d’instaurer une réelle coordination à la fois entre les professionnels du secteur sanitaire et entre ceux-ci et les acteurs médico-sociaux, les institutions, les industriels et les associations de patients qui prennent de plus en plus d’importanceEn n’oubliant jamais le patient qui est le cœur du système. C’est l’ambition de Théragora, magazine en ligne qui ouvre les horizons de la santé.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *