Tiers payant et maisons de santé : l’essentiel est ailleurs

L’annonce d’une généralisation du tiers-payant chez les médecins généralistes en 2017 par Marisol Touraine, fait suite à la même annonce par Xavier Bertrand lorsqu’il occupait ce poste ministériel, et à celle de la Sécurité sociale alors qu’était signé en juillet 2011 un accord conventionnel avec les médecins pour développer cette mesure.

 

Pour Soins coordonnés, le tiers payant doit être mis à disposition de l’ensemble des professionnels de santé de ville pour faciliter largement l’accès aux soins et ainsi éviter le recours systématique aux hôpitaux.

 

Ne pas avancer l’argent des soins pour se faire soigner semble une mesure juste mais n’est pas une mesure simple. Pour éviter l’écueil de l’annonce ministérielle qui reste sans suites ou amputer la valeur des actes des professionnels d’un tiers, la Sécurité sociale doit régler totalement les actes aux professionnels.

 

Par ailleurs, l’annonce d’un développement de nouvelles maisons de santé interpelle car il leur manque toujours un financement stable. De plus, si les maisons de santé répondent aux besoins de certaines situations locales et à ceux de certains professionnels de santé, d’autres souhaitent travailler en équipe sans s’engager dans la voie immobilière souvent pesante à tous points de vue.

 

Pour Soins coordonnés, les coopérations entre professionnels de santé sont l’avenir pour mieux prendre en charge les patients. Les développer implique de doter les équipes de soins ambulatoires des moyens nécessaires sur tout le territoire et pas seulement de manière éparse.

 

Les enjeux de notre système de santé ne peuvent être réduits à 300 maisons de santé et une mesure technique sur le tiers payant. L’essentiel est ailleurs : dans une meilleure organisation des soins sur tout le territoire pour tous les citoyens.

 

Contact – Peggy Wihlidal Déléguée Générale
Martial Olivier-Koehret Président
contact@soinscoordonnes.fr