ROSP: RETOUR SUR LA CONFERENCE-DEBAT ANNUELLE

Le 29 septembre 2015 s’est tenue à Paris la conférence-débat annuelle sur la Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP). Aux côtés d’Alain Coulomb, ancien Directeur Général de la HAS, différents intervenants (principalement des médecins et un représentant des usagers) ont pris la parole.

 

RAPPEL
 

Mise en place par la convention médicale de juillet 2011, la ROSP complète le paiement à l’acte des médecins généralistes et spécialistes. Ces derniers choisissent des indicateurs dits de qualité de la pratique médicale devant permettre d’améliorer la prise en charge des patients et l’efficience des soins. Ils sont rémunérés en fonction de la réalisation des objectifs définis (organisation du cabinet, indicateurs cliniques (dépistage etc.), indicateurs d’efficience etc.).

Aujourd’hui la ROSP est largement utilisée : les 50 000 médecins concernés réalisent leurs objectifs pour plus de la moitié d’entre eux.
Cependant, si on constate une amélioration des indicateurs d’organisation du cabinet (informatisation, télétransmission), les indicateurs de prise en charge des maladies chroniques et de prévention stagnent (voire reculent), posant ainsi de manière sensible la question de la justification de la ROSP dans l’amélioration de la santé publique.

La conférence a mis en lumière la nécessaire réflexion à mener relativement aux évolutions des indicateurs de performance et leur impact en termes de santé publique.

La question de la coordination pluriprofessionnelle a fort heureusement pris une place prépondérante dans le débat. En effet, il a été avancé à plusieurs reprises que la ROSP individuelle était un frein à la coordination .

Parmi les pistes d’évolution avancées figuraient donc l’élargissement de la gouvernance de la ROSP, la création d’une ROSP pluriprofessionnelle et l’intégration des autres professionnels de santé dans la définition des indicateurs ou encore l’intégration d’indicateurs spécifiques favorisant le travail pluriprofessionnel, notamment en matière de formation ou de prévention.
 

Pour rappel, la ROSP sera discutée lors de la prochaine convention médicale. A suivre donc.

 

Imprimer cet article Imprimer cet article     Partager avec un ami