Quand la HAS oublie l’ambulatoire

La Haute Autorité de Santé a annoncé le lancement de son programme d’Amélioration Continue du Travail en Equipe sous un plaisant acronyme – PACTE. Ce programme expérimental, qui s’inscrit dans les travaux de la mission dédiée à la sécurité du patient, ambitionne de sensibiliser les professionnels aux pratiques collaboratives.

 

Soins Coordonnés, groupe d’associations qui œuvre au déploiement d’équipes de soins pluriprofessionnelles en ville, partage l’intérêt de la HAS pour les dynamiques d’équipes en tant que levier d’amélioration des pratiques. Le travail en équipe a un impact positif sur la qualité et la sécurité des soins grâce à la plus grande coordination et communication entre les professionnels qu’il implique.

 

Pourtant, malgré la mission générale de la HAS de contribuer à la régulation du système de santé par l’amélioration de la qualité en santé, celle-ci limite son expérimentation aux équipes hospitalières.

 

Soins Coordonnés déplore ce choix qui entretient l’hospitalo-centrisme et envoie un signal négatif aux professionnels de ville. Organisés en équipes de soins ambulatoires, ces professionnels, le plus souvent désireux de travailler en collaboration avec l’hôpital, sont les premiers à pouvoir améliorer la prise en charge de leurs patients en ville.

 

Dans un souci d’équité et d’efficacité, Soins coordonnés, qui promeut et accompagne le développement d’équipes de soins pluriprofessionnelles en ville demande à la HAS la pleine intégration des équipes ambulatoires volontaires à son programme PACTE, dès la phase initiale d’expérimentation.

 

 

contact@soinscoordonnes.fr