Prise en charge ambulatoire des cancers

Prise en charge ambulatoire des cancers – Les recommandations de l’INCa pour la gestion des effets indésirables liés aux chimiothérapies par voie orale

| Le Quotidien du Médecin

L’Institut national du cancer (INCa) publie dès aujourd’hui des recommandations à destination des professionnels de santé de ville, pour les accompagner dans la prise en charge des effets indésirables liés aux chimiothérapies par voie orale. Le premier volet de cette collection, disponible sur le site de l’INCa, concerne les effets indésirables liés aux anticancéreux per os utilisés en hématologie.
L’avènement des chimiothérapies administrées par voie orale – avec, en tête de file le glivec, qui est le premier traitement per os à avoir reçu une autorisation de mise sur le marché en 2001 – a « révolutionné » la prise en charge des patients atteints de cancer, soignés par simples comprimés, à domicile.