Le nombre de pharmaciens exerçant en établissements de santé a encore augmenté en 2014

 – HOSPIMEDIA

 

L’Ordre national des pharmaciens publie le panorama 2015 de la profession ce 2 juin. Le nombre d’inscrits aux tableaux s’accroît globalement comparé à 2013. Si les effectifs dans les établissements de santé augmentent de 3,8%, le nombre de titulaires d’officine baisse de 0,6%.

L’Ordre national des pharmaciens publie, ce 2 juin, les résultats de son recensement de la profession (le panorama est à télécharger ci-contre). Comme en 2013, le nombre de pharmaciens inscrits à l’ordre augmente à nouveau en 2014. Au 1er janvier 2015, on compte 222 pharmaciens de plus par rapport à l’année dernière. Une hausse qui s’explique principalement selon l’instance ordinale par des départs à la retraite retardés.Le vieillissement de la profession se poursuit : la moyenne d’âge des pharmaciens est de 46,6 ans. Les plus de 60 ans représentent près de 10% du total. “Le nombre des plus de 56 ans a augmenté à nouveau de 4,5%, dépassant désormais les 20 000, ce qui représente 27% de l’effectif total des inscrits, relève l’ordre. On notera en outre que plus de 2 000 pharmaciens exerçant ont 66 ans et plus (75% d’entre eux sont en officine), un chiffre qui a doublé en dixans. Pour la présidente de l’ordre, Isabelle Adenot, la profession “peine à la fois à attirer et à garder ses jeunes“. Elle met l’accent sur un chiffre dans l’avant-propos de l’édition 2015 de ce panorama : 27,8% des jeunes diplômés ne s’inscrivent pas aux tableaux.

2014 en chiffres

74 492 pharmaciens sont inscrits à l’ordre en 2014, soit +0,29% par rapport à 2013 ;
2 465 nouvelles inscriptions ont été enregistrées, chiffre le plus important depuis 2005 ;
67,1% des pharmaciens sont des femmes, 32,9% sont des hommes ;
2 146 pharmaciens ont 66 ans et plus.

 

Près de trois-quarts des pharmaciens travaillent dans les officines. Toutefois, le nombre de pharmaciens qui exercent en établissements de santé augmente encore cette année (+3,8%) alors que les pharmaciens titulaires d’officine sont moins nombreux entre 2013 et 2014 (-0,6%). Les effectifs dans l’industrie croissent de 1,5% ; ceux dans la distribution en gros de 2,2% et ceux des adjoints d’officine de 1,2%. La section des biologistes médicaux enregistre une baisse des inscrits de 0,6%.

Quatre PUI en moyenne pour 100 000 habitants

Au total, 6 741 inscrits à l’ordre en 2014 travaillent en établissements de santé. Leur âge moyen est de 44,6 ans. 76% sont des femmes, 24% des hommes. 4 095 exercent dans le public (+3,2% par rapport à 2013) et 2 271 dans le privé (+1,1% par rapport à 2013). “L’emploi à temps plein représente 60% des effectifs, ce qui est un bon signe en termes de présence pharmaceutique dans les pharmacies à usage intérieur (PUI)“, commente l’ordre. “L’emploi à temps partiel (40%) est majoritairement proposé dans les établissements privés“, ajoute-t-il.

On dénombre en moyenne quatre PUI pour 100 000 habitants. “Dans la moitié Sud de la France, la répartition géographique des PUI est globalement supérieure à la moyenne, analyse l’ordre. Les territoires à dominante rurale comptent un faible nombre d’établissements de santé donc un nombre de PUI peu élevé mais une présence rapportée au nombre d’habitants très supérieure à la moyenne.” Les praticiens hospitaliers représentent la moitié de l’effectif (52%) des pharmaciens des établissements de santé. 88% de ces PH travaillent à temps plein.

Sandra Jégu