IVG, les professionnels de santé sont prêts

A l’occasion du quarantième anniversaire de la promulgation de la loi Veil, la Ministre de la Santé a présenté, vendredi 16 janvier dernier, le programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG en France.

 

Soins Coordonnés salue l’engagement de la Ministre sur cette thématique fondamentale pour le droit des femmes et partage les grandes orientations de ce programme : mieux informer les femmes sur leurs droits relatifs à l’avortement, simplifier et améliorer leurs parcours, garantir une offre diversifiée sur tout le territoire.

 

Pour Soins Coordonnés et les professionnels de santé de ville qu’elle représente, la question de l’IVG appelle à la mise en place de trois mesures complémentaires :

 

1. Développer activement la prise en charge des IVG médicamenteuses en ville
Il est urgent de mieux utiliser le réseau de soins de proximité dans la pratique de l’IVG ; moins coûteux pour les patients et la collectivité, plus accessibles en termes de distance et de délai de rendez-vous, les professionnels de santé de ville sont particulièrement bien placés pour assurer le suivi pré et post-IVG.

 

2. Reconnaître les compétences des sages-femmes dans l’accompagnement de la vie sexuelle des femmes
Professionnels de santé de proximité, les sages-femmes dans le cadre de leurs missions assurent des consultations de contraception et un suivi gynécologique de prévention ; elles sont également en capacité de répondre aux questions et attentes des patientes y compris en terme sanitaires.

 

3. Encourager les coopérations entre professionnels de santé de ville et hospitaliers
La pluriprofessionnalité et les coopérations entre professionnels de santé (services hospitaliers, professionnels de ville) doivent être développées dans le cadre de l’IVG. Médecins généralistes, sages-femmes, infirmières, pharmaciens ont tous un rôle à jouer pour accompagner les femmes à chaque instant de l’IVG.

 

S’il importe d’améliorer l’accès à la prise en charge des grossesses non désirées, aboutir à une meilleure utilisation et appropriation par les patientes des moyens de contraception, pour lesquelles les professionnels de santé de ville ont un rôle majeur à jouer est un objectif primordial.