Interview du nouveau bureau de l’ANEPF

A l’occasion du Congrès célébrant 50 ans de représentation des étudiants en pharmacie, l’Association Nationale des Etudiants en Pharmacie de France a élu un nouveau bureau pour l’année 2018-2019. Nous avons rencontré son président, Robin Tocqueville- Perrier, et sa vice-présidente en charge de la santé publique, Juliette Guillemaut, quelques jours après leur élection. Ce fut l’occasion de leur poser quelques questions.

L’ANEPF a célébré fin juin son cinquantième anniversaire, un événement à part entière. A votre avis, quelles sont les recettes de cette longévité?

Malgré l’évolution de l’actualité pharmaceutique, les étudiants ont toujours souhaité être acteurs de leur avenir.

L’ANEPF n’existe pas sans ses étudiants qui ont un rôle moteur dans les avancées et la professionnalisation de celle-ci.

Le système de gestion de l’ANEPF a permis de garder l’intégrité dont elle s’est dotée depuis sa création.

L’ANEPF est de plus en plus sollicitée pour des questions autour de l’évolution de la profession et c’est cela la clé de cette longévité.

Vous vous intéressez de très près aux nouvelles missions des pharmaciens, à la valorisation de leurs compétences, à leurs actions en tant que professionnels de santé. Comment mobilisez-vous les étudiants sur ces thématiques ?

La mobilisation des étudiants se fait premièrement par l’intermédiaire des associations locales qui sont en contact direct avec leurs étudiants. Des réunions d’informations, des débats, notre présence sur les différents forums, nos outils de communication contribuent à donner aux étudiants les cartes en main pour donner leur avis sur différentes thématiques. Nous portons les positions du réseau et donc des étudiants par tous ces intermédiaires. (…)

Nous avons un travail assez conséquent en matière de communication sur nos études pour ne plus considérer la PACES comme uniquement la première année de Médecine mais bien une année qui ouvre aux différentes filières de santé : Pharmacie, Odontologie, Maïeutique, Kinésithérapie ou Médecine.

Pour vous, quelles seront les missions du futur pharmacien ?

En ce qui concerne la pharmacie clinique, nous avons actuellement 10 ans de retard par rapport au Canada. Les missions primordiales du futur pharmacien seront donc l’adaptation de posologie pour répondre aux objectifs thérapeutiques fixés par le médecin avec par conséquent une gestion de la iatrogénie, une adaptation des formes galéniques, la délivrance sous protocoles et le suivi pharmaceutique et médical. Ces nouveaux objectifs sont à considérer dans le cadre d’un parcours coordonnée où l’efficacité, la sécurité et l’observance du patient sont les maîtres mots.

Quel est votre plan d’action pour l’année à venir ?

Notre plan d’action s’inscrit dans la continuité de ceux initiés par les bureaux précédents. Nous souhaitons être toujours plus attentifs aux innovations et évolutions de notre profession. La place des étudiants dans les négociations est toujours une de nos volontés. Les échanges que nous avons avec les acteurs de la pharmacie sont cruciaux car les rapports nous toucheront directement dans les années à venir.

De surcroît, nous souhaitons développer l’ouverture à l’international, encore légère à nos yeux , ainsi que la place de l’étudiant au sein de la prévention et la santé des patients. Les étudiants désirent ardemment prendre part aux nouvelles missions du pharmacien et c’est à nous, en tant que lien direct, de leur permettre d’avoir les clés pour se professionnaliser au plus tôt dans le but d’acquérir les compétences nécessaires du pharmacien de demain.

L’Association Nationale des Etudiants en Pharmacie de France (ANEPF) représente plus de 33 000 étudiants et les associations des 24 facultés de pharmacie de France.Elle représente et défend d’une voix unique et apartisane les étudiants en pharmacieauprès des instances universitaires, ministérielles et professionnelles. Pour consulterle site de l’ANEPF : http://www.anepf.org/

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *