Pour une protection sociale de tous les professionnels de santé

Saluant la décision d’ouvrir à un congé maternité pour tous, Soins coordonnés appelle de ses vœux une véritable protection sociale pour tous les professionnels de santé libéraux et rappelle que cette dernière est un outil de rééquilibrage des territoires de santé face aux problématiques de désertification médicale.

 

 

Un congé maternité unique pour toutes les professionnelles libérales

La sécurité sociale a annoncé en mars dernier une nouvelle aide pouvant aller jusqu’à 3 000 euros par mois pendant trois mois pour les femmes médecins enceintes. Si Soins coordonnés salue cette initiative destinée à pallier l’interruption d’activité et à sécuriser et faciliter les grossesses des femmes médecins, elle souhaite qu’elle soit étendue dans les mêmes conditions financières à toutes les professionnelles de santé de ville, y compris les médecins remplaçants.  Cette requête répond à une simple exigence de cohérence des pouvoirs publics car les professionnelles de santé en charge de la santé de la population ne peuvent mener leurs missions au détriment de leur propre santé.

 

 

Un régime d’équité entre les professionnels de santé

Si la protection maternité est une indéniable avancée, il reste beaucoup à faire pour garantir aux professionnels de santé libéraux une protection sociale de qualité, apte à redonner de l’attractivité à l’exercice libéral.

Les incertitudes sur la retraite future, la médiocre prise en charge des arrêts de travail et de l’invalidité, les difficultés à trouver une couverture « accident du travail », autant d’obstacles à l’exercice libéral et singulièrement en zones démographiques tendues.

Soins coordonnés invite les décideurs politiques à se pencher rapidement sur cette problématique. Selon un principe d’équité et de cohérence, tous les professionnels de santé libéraux doivent bénéficier des mêmes prérogatives, et jouir d’une protection sociale complète au titre de la mission de santé publique qu’ils remplissent chaque jour auprès de nos concitoyens.

 

 

La protection sociale, outil de rééquilibrage des déserts médicaux

Ceci est d’autant plus urgent que la protection sociale semble se révéler un outil aussi simple qu’efficace pour rendre à l’exercice libéral son attractivité auprès des jeunes générations. Comme présenté dans son projet www.vaincrelesdesertsmedicaux.com, Soins coordonnés souhaite la mise en place d’un cadre contractuel dédié à ces professionnels dans la mesure où ils exercent ou souhaiteraient exercer dans un désert médical.

Parmi les mesures qui pourraient être établies dans le cadre d’une politique globale à l’encontre des déserts médicaux, citons par exemple, la prise en charge des cotisations sociales pour les professionnels exerçant en zones sous-dotées, la modulation de l’âge de départ en retraite ou encore la reconnaissance du risque d’invalidité.

 

Soins Coordonnés

Association de professionnels de santé

Mercredi 14 juin 2017

 

Pour voir le communiqué en ligne, cliquez ici.