Le tiers-payant, une stratégie gagnante

Alors que la généralisation du tiers-payant est aujourd’hui questionnée, Soins coordonnés souhaite réitérer son engagement en faveur de cette mesure au service de l’accès aux soins. Avant toute chose, le développement du tiers-payant est un gage de réduction des inégalités de santé.

 

Un dispositif qui progresse

Loin des idées reçues, le déploiement du tiers-payant progresse indéniablement en ville. Selon les données d’octobre 2016 de la direction générale de la santé (DGS), le tiers-payant était appliqué par les médecins généralistes pour 73,7% des patients en ALD, au régime général, contre 66% au premier trimestre de l’année. Le tiers payant est couramment pratiqué pour 50% des actes de médecine générale et pour 90% des actes techniques coûteux (dont la radiologie).

 

 

Un outil de réduction des inégalités de santé

Le rapport 2017 de la DREES et de Santé Publique France rappelle que les inégalités sociales de santé persistent en France et ont même tendance à progresser. Ainsi « les classes les plus favorisées économiquement et/ou les plus diplômées bénéficient d’un meilleur état de santé ».

En permettant au patient d’éviter d’avancer de l’argent pour des soins que les patients ont en définitive pré-payés via le système solidaire de cotisations sociales, le tiers-payant contribue en partie à la réduction des inégalités de santé.

L’accès aux soins est un droit qui doit s’exercer sans contraintes financières ni géographiques, auprès des médecins généralistes, des infirmières, des pharmaciens, et de l’ensemble des autres professionnels de premier recours. Pour une prise en charge optimale, le tiers-payant doit s’appliquer à l’ensemble des professionnels de santé organisés en équipe de soins primaires autour du patient, moyennant une garantie du paiement des actes dispensés par les professionnels.

 

 

 

Pour Soins coordonnés le « tiers payant en soins primaires » est un outil de transparence, de garantie d’accès aux soins et conforte le soin primaire comme porte d’entrée du système de santé.

Soins coordonnés appelle à accélérer la mise en place du tiers-payant en soins primaires pour les remboursements par les complémentaires santé.

Association Soins Coordonnés

21 juin 2017

Consultez en ligne le communiqué