Cercle Vivienne – Loi de santé : beaucoup de bruit pour rien ?

Ce jeudi matin, Martial Olivier-Koehret a été l’invité principal du Cercle Vivienne, think-tank de la protection sociale, aux côtés de l’Association des Auditeurs de l’Institut des Hautes Etudes de la Protection Sociale de 8h30 à 10h30 au Bistrot Vivienne.

 

Les échanges ont été riches, et se sont concentrés notamment autour des questions sur la loi de santé, sur la Grande Conférence de la santé, sur les déserts médicaux, sur la mise en place d’un dialogue avec les complémentaires santé et de l’importance incontournable de l’exercice pluriprofessionnel.

 

Martial Olivier-Koehret a répondu aux nombreuses questions de ses interlocuteurs, qui proviennent du cercle de la protection sociale; professionnels de santé, journalistes, professionnels issus du monde des complémentaires, etc.

 

Plusieurs points abordés lors de ces échanges: 

 

Tout d’abord 3 principes majeurs à ne pas manquer

 

  • Les éléments économiques : contribution de la population au travers des impôts et des cotisations pour recevoir des soins = Ce sont donc des soins prépayés
  • Rôle des pouvoirs publics : garantir la qualité, la sécurité et la transparence

Ex. Dépakine : risque connu pour les femmes enceintes par les autorités et les professionnels, pour autant, prescriptions importantes et multiples.

  • Déclinaison sur cet accord qualité/sécurité se fait au travers d’un accord avec les syndicats représentatifs

 

Améliorer la qualité des soins et de la prise en charge

 

  • L’importance de la re-ecertification des médecins libéraux suggérée lors de la Grande Conférence de santé
  • La réforme des formations des professionnels de santé

 

Lutter contre les déserts médicaux 

 

  • Développement des stages lors de la formation auprès des médecins généralistes mais également auprès des autres professionnels de santé
  • Réduire le décalage entre les généralistes et les spécialistes
  • Créer un fond d’innovation et un nouveau cadre contractuel pour participer à la lutte contre les déserts médicaux
  • Améliorer et développer la coordination entre les professionnels de santé
  • Améliorer la vie des professionnels de santé dans les déserts médicaux pour éviter les départs (service de remplacement, temps partiel, stages, donner les moyens organisationnelles aux professionnels, etc.)

 

Améliorer l’accès aux soins

 

  • Généralisation du Tiers Payant (pratiqué d’ores-et-déjà par une grande partie des professionnels de santé)
  • Développer la pluriprofessionnalité
  • Dialoguer et coopérer avec les complémentaires santé

 

Les besoins du territoire

 

  • Accès aux soins de tous sur tout le territoire
  • Prise en charge des PA et des Maladies chroniques
  • Gradation des soins et innovation thérapeutique
  • Transparence et maîtrise des dépenses

Pour davantage d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

25/02/2016 – Association Soins Coordonnés

Imprimer cet article Imprimer cet article     Partager avec un ami